Accueil MétiersJeunes et entrepreneurs Étudiants Congolais, comment lancer son projet d’entrepreneuriat social ?

Étudiants Congolais, comment lancer son projet d’entrepreneuriat social ?

par La rédaction
Entrepreneuriat Comment se lancer dans un projet d'entrepreneuriat social

Vous êtes étudiants Congolais, étudiez au Congo ou à l’étranger, vous avez toujours voulu lancer un projet d’entrepreneuriat, sans trop savoir comment passer à l’action ? Et si vous vous lancez dans l’entrepreneuriat social ? letudiantmag.cg vous livre tous les conseils pour passer de l’envie à l’idée, de l’idée au projet et du projet à l’action.


La motivation est le moteur de l’action dit on. Pour s’impliquer, il faut connaître ce qui vous passionne, ce qui vous révolte ou vous rend indigne. Il s’agit de déterminer l’enjeu de société qui vous interpelle particulièrement : est-ce aider des personnes vivant avec handicap, valoriser les liens intergénérationnels pour une transmission des savoirs et des traditions locales, le microcrédit, la solidarité envers les orphelins et personnes âgées. Toutes ces actions font parties de l’entrepreneuriat social. L’ entrepreneuriat social remet l’économie au service de l’homme en utilisant des compétences développées dans le business classique, mais en changeant le but. L’objectif n’étant pas forcément d’avoir une idée géniale pour commencer à entreprendre dans le social.

Comment passer de l’envie de s’engager à une idée d’entrepreneuriat social

Si vous êtes aussi enthousiaste à l’idée de vous engager dans un projet d’entrepreneuriat social, c’est avant tout pour vous sentir plus autonome et s’engager dans un projet qui a du sens. L’idée géniale qui tombe du ciel et que personne n’a eue avant est un mythe ! Commencer par chercher l’inspiration en rencontrant des experts et acteurs qui œuvrent déjà sur des thématiques qui vous tiennent à cœur, afin de bénéficier de leurs expériences et conseils, et mieux connaître les causes profondes des problèmes. Cette démarche permettra d’identifier les leviers que vous pourrez actionner pour apporter une réponse pertinente aux besoins identifiées.

Pour vous engager dans l’entrepreneuriat social, penser le changement, plutôt que de changer le pansement

Francis Blanche

Comment formaliser son idée en projet social ?

Formaliser son projet c’est définir sa charte : sa vision (le but que vous poursuivez), sa mission (ce que vous mettez en œuvre pour l’atteindre) et ses objectifs. Par exemple la vision de l’Association Amid Congo, créée par l’entrepreneur Kriss Brochec, est de favoriser l’intégration et le développement en milieu défavoriser au Congo plus précisément dans la ville de Pointe-Noire et le quartier Mpaka. Le but d’Amid est d’œuvrer dans l’Éducation, la Formation, l’Automatisation.

La définition de la charte est capitale car elle permet de fédérer votre future équipe et vos futurs partenaires vers une même direction. Sa construction se fait en équipe et s’affine au fur et à mesure des avancées et expérimentations. Lors de la formalisation de l’idée en projet, le business model est un outil central pour se poser les bonnes questions. Il explicite les besoins auxquels répond le projet, par quel biais, quels sont les bénéficiaires et les activités à mener avec les partenaires ? Quels sont les ressources à mobiliser et les coûts à engager ? Quels sont les résultats et les impacts à atteindre et comment les mesurer ?

Le business model est un cadre qui permet d’appréhender un fonctionnement d’ensemble du projet, il est nourri par un travail de recherche auprès des partenaires et des bénéficiaires.Le canevas est amener à bouger à évoluer. Il est à remplir en équipe, de préférence avec un canevas grand format où l’on peut disposer les clients, offres, besoins, partenaires stratégiques, etc. sur des post-it afin de pouvoir faire du Business Model un outil interactif et évolutif.

Comment passer du projet à l’action ?

Entrepreneuriat : comment lancer son projet d'entrepreneuriat social


Les étapes précédentes sont vaines si elles n’impliquent pas de passer à l’action et de mettre en oeuvre son projet. Une bonne organisation est la clé de la réussite d’un projet : avoir un plan d’action clair, définir les rôles au sein de son équipe, établir un rétro-planning un budget, etc. Il faut garder à l’esprit l’importance de l’évaluation des résultats et impacts du projet. Les résultats sont les effets directs et immédiats produits par les activités lancées dans le cadre du projet.

Les impacts sont les effets indirects et à plus long terme d’un projet. Lors de l’élaboration du projet et au moment de passer à l’action, il faut se fixer des objectifs clairs, pertinents et mesurables qui pourront être évalués selon un calendrier propre à chaque projet. Cette évaluation permet à l’équipe de prendre du recul, de réajuster ou apporter des modifications.

Enfin, ce qui compte par-dessus tout c’est de se lancer, d’expérimenter ses idées, de faire des essais, pourquoi pas à petite échelle, de réajuster et de recommencer. Il est crucial de se donner le droit à l’erreur ! Réaliser un projet est un processus vivant et organique. Plus l’on avance, plus le projet évolue, et l’essentiel de l’apprentissage se fait sur le terrain. Il ne vous reste plus qu’à vous jeter dans l’aventure ! Bonne chance !

Dans la même rubrique

Avec votre accord, nous et nos partenaires utilisons des cookies ou équivalent pour collecter, stocker et traiter certaines de vos données personnelles comme cette visite sur ce site. Elles servent à analyser des audiences, adresser des contenus personnaliser et/ou des campagnes de publicité ciblées, améliorer la connaissance, optimiser les services et lutter contre la fraude. Cliquez sur Autoriser pour consentir à ces utilisations ou sur En savoir plus pour obtenir plus de détails et/ou refuser tout ou partie. Vous pouvez changer d'avis à tout moments. Autoriser En savoir plus