Accueil MétiersPortrait métiers pros Portraits de Pros : Luc Missidimbazi, Ingénieur Télécoms et fondateur du Salon Internationale OSIANE Congo

Portraits de Pros : Luc Missidimbazi, Ingénieur Télécoms et fondateur du Salon Internationale OSIANE Congo

par La rédaction
Luc Missidimbazi

Une formation en ingénierie Télécoms, une expérience professionnelle dans le secteur public et le secteur privé, Directeur des projets et de la prospective à l’ARPCE (Agence de Régulation des Postes et Communications Electronique). Quoi de plus logique que d’être conseiller du 1er Ministre Congolais Clément Mouamba, poste qu’il a précédemment occupé durant deux ans auprès du Ministre des Postes & Télécommunications. Fondateur et directeur du Salon International des Technologies OSIANE organisé au Congo Brazzaville, Luc Missidimbazi a lis sa carrière à la puissance carrée.


Un homme passionné d’informatique et de technologie

Passionné d’informatique et de mécanique depuis son enfance, après avoir obtenu son BAC C au Congo Brazzaville, il s’envole pour la France dans le but de poursuivre ses études supérieures. Dans cette perspective, il intègre un DUT informatique à Toulouse. Par la suite, il poursuit son parcours académique à l’Université de Science et Technologie de Lille (USTL), où il obtient un Master en Ingénierie Télécoms. Une fois diplômé, Luc Missidimbazi est recruté par différentes entreprises françaises parmi lesquelles : ALCTALE, 9 CEGETEL ( devenu SFR) et ECI (Equipementier Israélien).

Une double expérience public-privé

Avec ses compétences et expériences acquises à l’étranger, le jeune homme décide de rentrer au Congo Brazzaville. Il se met au service des administrations étatiques lui permettant de mettre en exergue son savoir-faire. Dans ce sens, il occupe depuis neuf(9) ans le poste de Directeur de projets et de la Prospective au sein de l’Agence de Régulation des Postes et Communications Electronique du Congo (ARPCE).

C’est peut être l’une des clés de ses nominations. Luc Missidimbazi dispose d’une connaissance de l’administration Congolaise et des besoins de celle-ci en matière de technologique. En plus de ses compétences techniques, ses expériences au service de l’Etat lui ont permis d’occuper le poste de Conseiller du Ministre des Postes et Télécommunications durant deux (2) ans, et par la suite celui de Conseiller en Technologies et Innovation auprès du Premier Ministre Congolais, Clément Mouamba depuis 4 ans.

Ses tâches : « J’assiste le ou les ministres dans leurs tâches quotidiennes, représente le gouvernement dans des évènements ou organisation internationale. J’apporte également mon expertise et accompagne le gouvernement Congolais dans sa politique stratégique de développement du numérique ».

Une double ambition entre technologie et jeunesse

Faire du Congo Brazzaville une Terre de Technologie, tel est le combat que porte Luc Missidimbazi depuis quelques années. Dans cette quête, il a fondé le Salon OSIANE, un salon international des technologies qui aujourd’hui compte déjà 3 éditions.

L’ idée est née en France il y a 10 ans, plus précisément en 2008. Elle portait sur la création d’une association, dont le but serait de promouvoir la pratique du numérique au Congo et en Afrique. C’est ainsi que l’Association PRACTIC a vu le jour. Avec PRATIC, de nombreuses activités autour du numérique et des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) ont été organisées au Congo au bénéfice des jeunes en particuliers.

Aujourd’hui le salon OSIANE, compte des milliers de participants chaque année. Il se déroule au mois d’avril et est ouvert à tous, y compris aux entreprises européennes. Pendant le salon de nombreuses activités sont organisées : Exposition des entreprises, workshop, formations, et remise de prix pour les meilleurs startups.

En plus de l’organisation du salon OSIANE, il dirige également un organisme d’incubation de projets dénommée PUITS. Situé dans l’enceinte de l’Université Marien Ngouabi, cet incubateur est ouvert à tous les étudiants et aux jeunes Congolais. Ces derniers disposent d’une salle de travail avec accès à internet, en plus d’une formation digitale certifiée, suivi d’un accompagnement à l’entrepreneuriat.

« Pour encourager les étudiants, nous avons mis place en partenariat avec BUROTOP, une bourse dénommée BOURSOTOP. Chaque année, lUniversité Marien Ngouabi choisie le meilleur étudiant, afin de bénéficier de cette bourse. BOURSOTOP, est une aide sociale, qui couvre la totalité de la scolarité d’un étudiant durant une année académique. Le montant de la bourse s’élève à 300.000 FCFA. Au total, c’est pas moins de 25 étudiants qui ont bénéficiés ce cette bourse.

Mon conseil aux étudiants est le suivant :  » Le Congo manque de main d’œuvre dans la sécurité informatique et il est important que les étudiants Congolais se forment dans ce secteur. D’ailleurs nous essayons de promouvoir cette filière dans notre organisation  « Le PUITS » grâce à la vulgarisation et de l’apprentissage du développement web. Il est important que les Congolais se rendent compte de l’importance du numérique, digitale et de l’informatique dans le développement des entreprises ».

Dans la même rubrique

Avec votre accord, nous et nos partenaires utilisons des cookies ou équivalent pour collecter, stocker et traiter certaines de vos données personnelles comme cette visite sur ce site. Elles servent à analyser des audiences, adresser des contenus personnaliser et/ou des campagnes de publicité ciblées, améliorer la connaissance, optimiser les services et lutter contre la fraude. Cliquez sur Autoriser pour consentir à ces utilisations ou sur En savoir plus pour obtenir plus de détails et/ou refuser tout ou partie. Vous pouvez changer d'avis à tout moments. Autoriser En savoir plus